Expérience, Grenoble city guide, Isère

Balade en chiens de traineau à l’Alpe d’Huez

Ce Noël était un peu particulier car c’est le dernier que je passais en habitant à Grenoble. D’un commun accord, ma soeur et moi avons choisi de profiter de cette dernière occasion pour aller en montagne et faire quelque chose que nous rêvions de faire toutes les deux : une balade en chiens de traineau.

Pour être tout à fait franche, nous avions prévu de faire cette balade fin janvier dernier, après nos examens. Cependant, un problème de taille (et dont j’ai absolument honte) nous en a empêché : le réveil n’a pas sonné. Pas une seule fois ! C’est avec désespoir que j’avais reçu le message de mon binôme de TP qui me demandait « Vai, tu n’es pas censée être dans la navette ? » car il prenait exactement le même bus que moi. Après des jours à m’en vouloir d’avoir mal réglé ce réveil, j’ai décidé de reporter cette activité à ces vacances d’hiver.

J’ai comparé consciencieusement tous les prestataires des stations accessibles depuis Grenoble en navette, les horaires desdites navettes ainsi que la nature des prestations (balade ou bien initiation à la conduite d’attelage). Nous souhaitions faire une balade et non une initiation à la conduite, pouvoir nous déplacer une demi-journée uniquement (et donc avoir des navettes le midi) et avoir une activité accessible depuis une station directement. En effet, certains prestataires sont reliés à des stations, mais il faut une voiture pour se rendre sur le point de RDV.
Ces trois contraintes ont réduit le champ des possibles à… un seul prestataire, Second Souffle à l’Alpe d’Huez. Heureusement, en appelant seulement une semaine avant les vacances de Noël, j’ai eu des disponibilités, et je n’ai pas réfléchi longtemps avant de caler un créneau de 45min !

Le samedi 23 décembre 2017, nous avons bien eu la navette cette fois. Il ne faisait pas particulièrement beau, et peu de gens s’étaient levés si tôt pour se rendre à l’Alpe d’Huez, hormis une demi-douzaine de Chinois, un gars tout seul et qui ne parlait pas français, et nous. N’ayant jamais été à l’Alpe d’Huez (oui je ne skie pas très bien donc je n’ai pas trop pris le temps de tester toutes les stations grenobloises), je me demandais si nous serions au-dessus des nuages. C’était le cas à mon grand soulagement, et surtout, la neige était parfaite. Les conditions idéales étaient réunies et venaient récompenser ces onze mois d’attente.

Je sais que face à de telles conditions, c’est presque un blasphème de ne pas chausser ses skis, mais faire des batailles de boules de neige et des anges dans la neige était plus à notre portée. Après avoir empli nos poumons d’air pur, nous nous sommes laissées guidées par les aboiements de chiens pour trouver le point de départ de la balade, au-dessus du parking de l’altiport de l’Alpe d’Huez. Ils étaient là. Trois attelages de huit chiens, des huskys et un berger allemand.

Une fois l’attelage attribué, nous montons dedans. C’était bas, mais je me sentais comme dans un petit cocon, le sac calé entre mes genoux. Les chiens aboyaient, criaient, semblaient parler et demander le départ. Ils tiraient, voulaient courir, soulager ces pattes qui ne demandaient qu’à se dépenser. Et puis notre musher (« conducteur » de l’attelage) se mit à l’arrière du traineau et donna le départ. Une impulsion subite, franche, sportive, les chiens s’étaient enfin élancés. Et puis finalement ils couraient tranquillement, trottaient, se baladaient. J’étais heureuse de les voir si épanouis. Nous glissions derrière, sur leurs pas fraîchement marqués, et avons même traversé un lac gelé et couvert de neige épaisse. De temps en temps, le musher arrêtait l’attelage pour les besoins des chiens, et le sac ramasse-crottes se remplissait.

Au bout d’une dizaine ou quinzaine de minutes, je me suis rendue compte que l’allure modérée du traineau me permettait de sortir l’appareil photo. Immortaliser cette neige immaculée, ces sensations, ces paysages, ces boules de poil. Et nous, dans le traineau, grâce au musher qui nous a si gentiment proposé de nous prendre en photo. Avoir une photo de ma tête en forme de poire à cause du harnais de GoPro sur le bonnet n’est pas la meilleure image que j’aie vue de moi, mais c’est sans doute le meilleur souvenir que je garderai de cette vie grenobloise.

Pour vous immerger un peu plus dans cette expérience, voici une vidéo réalisée à l’aide de mon hybride Sony A7II et de ma toute nouvelle GoPro (gagnée sur le compte Instagram de Juliette l’été dernier !) inaugurée pour l’occasion. J’espère vraiment qu’elle vous plaira, alors n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !
Si le coeur vous en dit, vous pouvez même mettre un pouce en l’air sur la vidéo YouTube directement et vous abonner à ma chaîne 😊

Comme vous l’aurez deviné, cette demi-journée était absolument incroyable. Nous aurions aimé prolonger la journée à l’Alpe d’Huez et faire une rando en raquettes ou de la luge sur rail (la nouvelle activité de la station !), mais la préparation du réveillon de Noël et les séances de révision de ma soeur nous rappelaient à l’ordre. Nous sommes rentrées fatiguées, mais heureuses. Cette balade, c’était un cadeau de Noël en avance, de nous à nous. Et comme vous l’avez bien souligné sur Instagram, c’était magique, incroyable, le rêve d’une vie.

Si vous partagez ce même rêve, maintenant vous savez que c’est beaucoup plus accessible qu’un billet pour la Laponie ! Des balades en traineaux à chiens ou des initiations à la conduite d’attelage, il y en a dans plusieurs stations des Alpes, mais pas seulement. Il y en a aussi dans le Jura, dans les Pyrénées et même en Auvergne. Quelques recherches sur Internet vous aideront pour la suite 😉.

Alors, une balade en chiens de traineau, ça vous tente ? 😊

Infos pratiques : balade en traineaux à chiens à l’Alpe d’Huez

Second Souffle – Ecuries MESAS

Tarifs : 40€/pers pour 30min, 55€/pers pour 45min

Horaires : Tous les jours sauf le dimanche (repos des chiens), à partir de 10h

Lieu : parking de l’altiport de la station de l’Alpe d’Huez, au-dessus du quartier des Bergers (depuis Grenoble en navette Transaltitude : arrêt « Les Bergers »)

Réservation au 06 03 65 15 61 (laissez un message si personne ne décroche)

Site internet : www.secondsouffle.fr/alpe-huez/

Note : un photographe (prestataire extérieur à l’activité) vous propose d’immortaliser le départ et l’arrivée. Ses clichés sont disponibles à la vente sur son site internet. Personnellement, j’ai trouvé ses tarifs excessifs, et les photos prises par notre musher au milieu de la balade nous suffisaient.

Epinglez-moi sur Pinterest !