Prague, Voyage, Week-end

Un week-end vert à Prague – Jour 1

6 mai 2017, 6h du matin, je m’envole pour Prague. Ville qu’une amie qui y étudie en Erasmus va me faire visiter, en moins de 48h (44h sur place pour être exacte). Je redoutais ce temps très court qui souvent donne l’impression de visiter en surface, de manière superficielle. Pourtant, mon amie a su me faire apprécier cette capitale, car bien qu’étouffant de touristes, elle a un atout auquel je ne suis pas insensible : de nombreux parcs et espaces verts. Mon vieux Nikon et moi avons donc pris l’avion pour la dernière fois ensemble* et nous vous avons ramené de nombreux clichés de cette ville, vous êtes prêts ?

*Je m’en sépare cet été, après plus de 4 ans de bons et loyaux services. D’ailleurs n’hésitez pas à me dire si un Nikon D3100 vous intéresse, je le revends.

Jour 1. Colline de Petřín, Vieille-Ville et Vyšehrad.

Samedi, 3h50.

Par peur de manquer mon taxi et mon avion par la même occasion (j’ai une conception du temps assez erronée lorsqu’il s’agit de transports, ce qui me vaut beaucoup de mauvaises surprises), mon corps s’est réveillé avant que mon pré-réveil ne sonne. Quelques minutes plus tard, sac sur le dos, je suis sur le départ, et à l’aéroport après seulement 20min de voiture qui ne m’ont pas suffi pour m’assoupir.

Douanes. Salle d’attente. Embarquement. Le temps d’admirer le lever du soleil depuis le hublot à 6h pile, mes yeux se ferment pour rattraper ce sommeil dérobé.

Une escale et 2 vols plus tard, me voici foulant le sol de Prague. Mon amie me récupère, et nous faisons un rapide saut  à sa résidence pour vider et alléger mon sac, que j’emporte ensuite partout avec moi. D’ailleurs, sa résidence date de l’ère communiste et bien que le bâtiment ait l’air quelconque de l’extérieur, l’intérieur est une véritable immersion dans cette époque, avec son air de prison malgré les rénovations.

Nous nous mettons rapidement en route pour découvrir la capitale tchèque. Nous commençons par dévaler la colline de Petřín depuis sa résidence, située au-dessus. Un véritable havre de verdure et de paix, très peu fréquenté à cette heure-là en son sommet. Je ne m’imaginais pas dans ce genre d’endroit en visitant une capitale européenne, et ça ne m’en a rendu que plus joyeuse. On aperçoit parfois le funiculaire, des mariés, ou encore des fontaines-otaries. Souvent des petites fleurs sur le bord du chemin.

Au pied de la colline, des gamins envahissent les parcs de jeux et des œuvres d’art nous rappellent que l’ère communiste n’est pas si lointaine que ça, et qu’elle a ruiné beaucoup de vies.

Le Mémorial des victimes du Communisme, du sculpteur Olbram Zoubek

Le tram nous conduit sur l’autre rive de la Vltava et nous atterrissons dans la jungle touristique praguoise. Première étape : le déjeuner. Un burger même, sur la demande de mon amie 😉 Nous avons opté pour le Sad Man’s Tongue Bar & Bistro, au personnel fort serviable. Sur place, découverte de la fameuse bière brune (« dark beer ») tchèque, joli burger mais steak un peu cramé, et invasion de Français, essentiellement pour des EVJF ou EVG, ce qui n’est pas toujours pour nous faire honneur (surtout quand on voit un Français bourré, en grenouillère et bière à la main, qui se met à faire des roulades sur la route et à créer des embouteillages).

Pour la balade digestive, nous sommes retournées au bord de la Vltava pour admirer le Pont Charles et la vue sur le Château, avant de nous diriger vers la Vieille-Ville. Boutiques de touristes, trdelník, façades colorées, je découvre une Prague agitée. La place de la Vieille-Ville a troqué ses touristes contre les gradins du marathon de Prague, mais les frustrés pouvaient se consoler avec la vue depuis la Tour de l’Horloge astronomique. Les frustrés patients, ce que je ne suis pas quand je n’ai que 44h pour visiter une ville. Un sorbet de Crème de la crème à la main — sûrement le meilleur glacier de Prague ! — on déambule dans les rues avant de nous rendre un peu plus au sud, à Vyšehrad.

Le Pont Charles sur la Vltava, avec le Château en arrière-plan
PLace de la Vieille-Ville

Vyšehrad est un quartier un peu plus au sud de l’hyper-centre, sur une colline qui surplombe la Vltava. Mon amie voulait y aller car elle n’en avait pas encore eu l’occasion, et ce fut une bien belle surprise. Du vert partout, une impression de respirer après avoir étouffé avec la foule du centre historique. Vyšehrad, c’est la garantie d’avoir de superbes vues, sur le Château au nord, et la Vltava au sud.

Après ce bol d’air frais, nous sommes allées au nord du centre pour avoir une vue sur la Vltava et ses ponts, depuis Letna Park, avant de dîner à Maitrea, ma meilleure adresse praguoise, à tester absolument !

Vue du Château depuis Vyšehrad
Vue sur la Vltava depuis Letna Park

Le récit de ce premier jour est terminé, et le Jour 2 arrive dans un prochain article pour alléger ce carnet de voyage 😊 J’ai trouvé Prague vraiment très belle malgré le nombre incalculable de touristes. Je pense qu’il faut privilégier le mois de mai à l’été pour la visiter, mais c’est à faire au moins une fois.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Est-ce que ça vous a donné envie de la voir de vos propres yeux, ou bien vous l’avez peut-être déjà visitée ? Dites-moi tout, et rendez-vous dans le prochain article pour la suite de ce carnet de voyage !