Babillages

Babillages #20

Hello world! Je vous parle de mon mois de septembre, avec comme toujours quelques points culture, ainsi qu’un petit retour sur mon voyage en Albanie et mes projets de cette année 🙂

Cinéma – BlackKklansman

Le film de ce mois au cinéma (oui parce qu’on s’est rendus compte qu’on allait au cinéma une fois par mois) était BlackKklansman. Il est largement inspirée d’une histoire vraie, celle d’un policier noir qui a réussi à intégrer le Ku Klux Klan dans les années 70. Ça donne la couleur, sans mauvais jeu de mot !
J’ai vraiment beaucoup aimé ce film. Il nous fait passer par toutes les émotions : fou rire, peur, colère, tristesse. Le jeu d’acteur est bon et la bande-son prenante (je faisais que fredonner pendant et après le film). De plus, le film est engagé, non seulement en présentant cette histoire et par un savant jeu de narration par les personnages, l’histoire douloureuse des Noirs aux Etats-Unis (notamment avec l’histoire de Jesse Washington), mais également en confrontant les faits de l’époque avec la nôtre, en images de fin. On quitte alors la salle dans un silence lourd, signe que le racisme existe toujours bel et bien, et de manière toujours aussi violente, mais aussi que certains hommes de pouvoir le cautionnent ouvertement (spolier ou pas, il s’agit de Trump dans le film).
Bref, je recommande vraiment à tout le monde de voir ce film. En fait, c’est même primordial !

Lectures – Aurélie Valognes

Sur Instagram, vous avez peut-être vu rapidement en story que des voisins (qui déménageaient) ont mis des livres à donner dans le hall de notre immeuble. J’ai récupéré un bon paquet de livres comme ça, mais je n’ai pas encore tout lu.
Mes premières lectures sont les deux petits romans à succès d’Aurélie VALOGNES : « En voiture Simone » et « Mémé dans les orties ». Bien que je lise régulièrement depuis un an, je ne suis pas du tout au fait de l’actualité littéraire, des auteurs à succès (à part Musso), ou des livres que tout le monde s’arrache. Cependant, ces titres me disaient quelque chose, et en effet, ils ont eu beaucoup de succès chacun (plusieurs centaines de milliers d’exemplaires vendus !)
J’avoue avoir un avis un peu mitigé dessus. Les deux livres fonctionnent suivant le même schéma : un vieil (homme) aigri dont le principal passe-temps consiste à (désolée d’avance pour l’expression) faire chier les autres, une gent féminine qui se ligue contre lui, sa propre femme qui en a marre, une bonne âme féminine assez attachée dans le coin, et un événement dramatique familial qui d’un coup, change totalement le caractère bien trempé de ce bonhomme. Ces deux livres sont de vrais page turners (= livres qui se lisent très vite et facilement), et c’est idéal pour se remettre à lire ou pour avoir une lecture facile. Cependant, j’ai été moins convaincue par ce traitement poussé et très « lisse » du caractère des personnages, et par ce happy ending très peu travaillé à mon sens. Pourquoi pousser autant un caractère pour finalement bâcler tout ce processus de remise en cause à la fin, la partie la plus introspective et intéressante à mon sens ?

Point projets & organisation

Vous vous souvenez de mon article Rentrée 2018 où je vous parlais de mes projets pour cette nouvelle année et de mon organisation ? Un mois après, voici des nouvelles !

Boutique en ligne

Des nouvelles de la boutique en ligne que je vais ouvrir sur ce blog pour vendre des tirages photos : elle ouvrira vers la fin du mois normalement ! 😀 Il reste quelques choses à finaliser, mais je vois le bout, ouf !

Il y aura 5 photos différentes disponibles à la vente en quantité TRES limitée pour commencer, et des surprises… J’espère que vous serez en rendez-vous ! Je vous annoncerai la date exacte sur Instagram et sur Facebook dès que j’aurai plus de visibilité sur les derniers ajustements. Vous serez là pour l’ouverture ? 🙂

Activité de photographe

Si vous me suivez depuis l’an dernier, vous vous souvenez peut-être que je vous avais parlé dans mon article de Rentrée 2017 de mon envie de lancer une activité de photographe de mariage. Malheureusement, pour diverses raisons, je n’ai pas pu mener ce projet à bien l’an dernier. Pas le bon timing, tout s’est enchaîné très vite entre les études et le début de la vie active. J’ai cependant mis ce projet en attente, et comme je vous le disais pour ma Rentrée 2018, je l’ai mis dans ma liste de priorité cette année !

Je travaille donc sur mon site, les photos et informations à y mettre. Mon envie ? Photographier mariages, couples/familles, mais également artisans et entrepreneurs créatifs ! Je suis d’ailleurs activement en train de chercher des artisans pour me faire confiance pour mes premiers reportages, c’est pas évident quand on n’a pas encore son site en ligne ^^ Donc si jamais vous connaissez des artisan.e.s, entrepreneur.e.s ou futur.e.s marié.e.s, n’hésitez pas à m’en parler ou à leur parler de moi. J’ai bien évidemment des photos pour présenter mon travail, à l’occasion d’un Skype par exemple 🙂

Mon organisation

L’organisation que j’ai mise en place, avec mon bullet agenda My365 (plus disponible actuellement, mais la version 2019 va bientôt sortir) et le Carnet de projets de 23heures59 Editions m’aide toujours énormément. A vrai dire, je ne me vois pas travailler sans ces deux alliés. J’ai même commandé le Carnet pour entreprendre des mêmes éditions, pour m’aider sur l’activité de photographe. En effet, il y a énormément à faire pour monter cette activité. Trop d’idées me viennent à l’esprit, mais il faut que je les couche sur papier, sur un support dédié et qui m’aide à m’organiser de manière claire et efficace. Oui, je cumule les carnets, mais honnêtement, je préfère : chaque chose à sa place, il en va de même pour les tâches que je note 🙂

PS : jusqu’à ce soir minuit, vous pouvez précommander le Carnet pour entreprendre avec une réduction grâce au code « ENTREPRENDRE » (ce qui fait 33€, contre 55€ après !) (ceci est une astuce que j’ai trouvée dans une newsletter du site, ce n’est pas un partenariat 😉 )

Vacances en Albanie

Enfin, la dernière nouvelle, ce sont nos 9 jours de vacances en Albanie, dans les Balkans. 9 jours vraiment incroyable à en prendre plein les mirettes et les papilles (quoique de ce côté, on aurait aimé un peu moins gras !). Avant de partir, j’ai découvert les préjugés des Français à propos du pays et des Albanais, et je peux vous dire une chose : ils sont absolument faux de ce que nous avons vu.

Je vous raconterai tout dans de prochains articles, mais déjà, pour la petite présentation, l’Albanie est un pays grand (ou petit) comme la Bretagne, avec des paysages de la Côte d’Azur, la Camargue, les Landes, la Bretagne et les Alpes, rien que ça, et des paysages bien à elle. La gastronomie est riche et diffère d’une région à l’autre. On a observé deux types de réaction face aux touristes : ceux qui sont toujours intrigués voire méfiants (surtout des personnes âgées), et ceux qui sont trop contents de rencontrer des étrangers, surtout des Français ! Nous avons bonne presse là-bas 🙂

Bref, à très vite pour vous en parler plus longuement !

Récap des articles du mois

Voici déjà venu septembre et son lot de résolutions. C’est fou comme le temps passe vite même quand on a pas de vacances ! C’est l’heure pour moi d’attaquer cette rentrée, une toute nouvelle du genre pour moi. Je vous explique pourquoi, ce que je prévois pour cette année, et comment je compte y arriver 🙂

En mai dernier, nous avons passé un long week-end à Gand, en Belgique. Souvent délaissée au profit de Bruges ou Anvers, cette capitale flamande a pourtant tout pour plaire. Nous n’en connaissions rien avant ce week-end, mais nous sommes repartis avec la promesse d’y revenir tellement cette ville nous a charmés. Je vous raconte notre week-end dans cet article, et vous pouvez retrouver mon cityguide et mes bonnes adresses dans cet article 🙂

Samedi 15 septembre, j’ai profité des Journées Européennes du Patrimoine (JEP) pour visiter deux lieux de Paris qui sont normalement fermés au public (sauf exceptions ou occasions particulières) : le site Richelieu des BnF, en particulier la salle Labrouste, et le Ministère de la Justice sur la place Vendôme.