Lifestyle

2018, un nouveau type de rentrée

Voici déjà venu septembre et son lot de résolutions. C’est fou comme le temps passe vite même quand on a pas de vacances ! C’est l’heure pour moi d’attaquer cette rentrée, une toute nouvelle du genre pour moi. Je vous explique pourquoi, ce que je prévois pour cette année, et comment je compte y arriver 🙂

2018, ma première rentrée « d’adulte »

Comme je l’expliquais dans l’article de la rentrée 2017, cette année a été synonyme pour moi de fin des études supérieures. Achevées en février 2018, elles ont laissé place à la vie active, en particulier un CDI signé avant la fin des études avec l’entreprise dans laquelle j’ai fait mon dernier stage. Depuis fin mars, j’ai donc un nouveau rythme de vie, qui pour l’instant ne m’est pas désagréable.

Cependant, la vie en entreprise est différente des études, puisque les vacances scolaires (ou révisions en prépa et périodes de stage en école d’ingé, puisque je n’ai jamais eu de « grandes vacances » depuis le début des études) sont remplacés par les congés payés, RTT et autres, et je perds donc un petit rituel. Vous voyez peut-être où je veux en venir : je suis un peu nostalgique de la rentrée scolaire. Celle où l’on retrouve les copains et ceux qu’on aime moins, celle où l’on se raconte nos vacances ou galères de stage, celle où l’on brandit nos nouvelles fournitures (ou pas), celle où l’on découvre avec effroi nos emplois du temps qui finissent à 20h30 alors qu’il y a 3h de pause en pleine journée. Ce petit rituel qui marque un recommencement ou une continuation, et permet de marquer un cycle, de mesurer que le temps passe et les choses avancent.

Cette rentrée scolaire va me manquer, sans compter que je n’ai pas eu de vacances (la vie en entreprise a ses aléas qui me donnent parfois envie de saisir l’inspection du travail – attention, ici ce n’est pas de la faute de mon entreprise, mais je ne souhaite pas rentrer dans les détails) donc vraiment aucune coupure ni changement notable qui permette de dire « Aujourd’hui, c’est parti pour une nouvelle année ! »

Force est donc de constater que je vais devoir me créer ma rentrée toute seule ! Me fixer des objectifs, définir de nouveaux projets, m’organiser. Mais il semble que tout cela soit déjà fait… 😉

Mes projets et envies pour 2018-2019

Cette année, j’ai décidé de me lancer dans trois projets qui me tiennent vraiment à coeur depuis longtemps. A vrai dire, j’ai déjà commencé à travailler dessus, et ce ne sont donc pas des « résolutions » prises à la légère parce que j’expérimente déjà depuis deux mois une organisation assez dense pour savoir si je suis assez motivée pour mener ces projets de front cette année.

Si vous vous souvenez bien, sur les réseaux sociaux et ici sur le blog, j’ai lancé une étude de marché en vue d’ouvrir une boutique en ligne de tirages photos. L’étude de marché est close et j’ai donc retiré l’article du blog, mais le projet suit son cours ! Je vous en reparlerai quand ce sera plus avancé, mais en attendant, je peux vous dire que les commandes sont passées et que la boutique verra bien le jour dans les semaines à venir 🙂

Autre projet, mais dont vous avez déjà entendu parler si vous me suivez depuis l’an dernier. Je vous disais vouloir me lancer à mon compte en tant que photographe (en activité parallèle à mon emploi salarié). Pour diverses raisons, je n’ai pas pu vraiment me consacrer à ce projet encore. J’ai déjà une cliente certes, qui m’a connue par bouche-à-oreille, mais j’ai énormément de boulot encore si je veux avoir d’autres clients. Première étape : créer et mettre en ligne un site dédié pour me faire connaître et pouvoir démarcher. J’ai déjà essayé l’an dernier, mais je n’ai pas réussi à faire ce que je voulais. J’ai donc préféré attendre plutôt que mettre en ligne quelque chose dont je ne suis pas satisfaite, sans compter que mon emploi salarié me permet financièrement d’attendre.
Bref, si vous vous mariez bientôt ou connaissez quelqu’un qui se marie bientôt, si vous souhaitez faire une séance photo (couple, famille, autre) ou si vous êtes artisan.e.s, entrepreneur.e.s ou en connaissez, n’hésitez pas à me le dire ou à parler de moi ! En effet, je compte faire des photos de mariage/couple/famille, et des photos pour la communication des entrepreneur.e.s et artisan.e.s. En somme, je veux photographier des gens passionnés 🙂

Enfin, dernier projet… Pour celui-ci, qui est mon plus gros projet 2018-2020 (oui oui, 2020 !) et sur lequel je travaille plus ou moins depuis mars, et à fond depuis mi-juillet, je préfère attendre encore un peu avant de vous en parler. Ce que je peux dire pour l’instant, c’est que si vous aimez ou rêvez de Polynésie, il vous plaira forcément ! Enfin j’espère 😀

Ah non j’ai oublié quelque chose : le blog ! Ici, c’est un peu l’effervescence dernièrement (seuls les vrais savent, ou plutôt les Twittos) parce que les statistiques du blog s’envolent dernièrement. Enfin, à mon échelle bien sûr ! Ceci peut s’expliquer par diverses manières, et en grande partie par le partage du blog par des grands acteurs du tourisme polynésien (Air Tahiti Nui, Tahiti en France et Mahana Lodge), et aussi parce que j’essaie de travailler sur le référencement du blog. Certains d’entre vous ont aussi insisté sur les articles de qualité et le travail qui paie (merci merci merci, vous pouvez pas savoir comme ça me fait plaisir d’entendre ça !). Je n’ai certes pas créé le blog pour ça, pour les statistiques et les partenariats, mais tout de même, je souhaitais qu’il soit lu pour que les heures investies dedans ne soit pas veine, et c’est le cas 🙂 Forcément, je reçois aussi de plus en plus de demandes de partenariats depuis quelques mois, que je refuse quasiment systématiquement : soit parce que les produits ou services ne sont pas du tout en cohérence avec ma ligne éditoriale (merci les gens qui m’envoient des mails sans regarder ce que je fais ni le disclaimer sur la page Contact), soit parce que je pense que ça ne va pas vous intéresser. Et d’autres fois aussi, je « foire » mes partenariats parce que j’oublie de répondre rapidement à certains mails, oups. Pour essayer de renverser la tendance, j’ai décidé d’être proactive côté partenariats, pour en trouver moi-même et surtout qui pourraient vous intéresser. Oui je sais, je vais perdre des abonnés en vous le disant, mais j’ai choisi d’être transparente dessus, et ça évitera des partenariats mal placés (comme celui pour une coque d’ordinateur que j’ai fait au début du blog…). Evidemment, les articles faits avec partenariat ou collaboration sont et seront précisés, et de toute façon c’est légalement obligatoire. En tout cas, sachez que cela ne changera rien à mes valeurs, et que je prendrai bien soin de choisir des partenaires partageant les mêmes valeurs éthiques et/ou morales, et qui me permettent de rester honnête et sincère envers vous 🙂

Une organisation de choc !

Alors oui, ça fait un paquet de projets (sachant qu’évidemment ces derniers jours, de nouveaux ont germé dans ma tête pour cette année…) et il me faudra être très organisée, motivée et persévérante pour y arriver. Pour cela, j’ai choisi de m’entourer de carnets : un bullet-agenda My365 et un Carnet de projets 23h59 éditions.

Le bullet-agenda My365

J’avais déjà un My365 l’an dernier et il m’a tellement été pratique que j’ai décidé d’en prendre pour cette année aussi. A vrai dire, je ne suis pas très assidue avec les agendas, et encore moins les bullets journals si je dois les créer moi-même, car ça me prend trop de temps. Et puis j’ai toujours eu une bonne mémoire pour les dates, les noms, les lieux et les choses à faire, donc je me suis dit que je pouvais compter sur ma mémoire, sauf que j’ai aussi remarqué qu’avec mon  boulot et tous les projets dans lesquels je me lance, la quantité d’informations à retenir devient trop importante. Il faut donc que je note les choses, les ordonne. Aussi, j’ai appris que je « fonctionne » avec des listes. Il faut que je note les choses pour la journée, la semaine, le mois, et aussi des tâches sans deadline définie.

Lorsque j’ai découvert le bullet agenda My365 l’an dernier, j’ai compris qu’il était tout indiqué pour moi. Il est un savant mélange d’agenda avec les semainiers, et de bullet journal avec les vues par mois (2 vues : 1 double-page « cases de calendrier » et 1 double-page tâches / envies du mois / tracker), les premières pages de développement personnel, les pages de listes pour l’année sur les films à voir, les livres à lire, les endroits que j’aimerais visiter, etc.

C’est la 2ème année que j’ai un bullet agenda et je vous le recommande donc chaudement pour l’organisation, et pour les valeurs qu’ils véhiculent : conçu et fabriqué en France, en collaboration avec des artistes français pour les illustrations et les cartes qui l’accompagnent, utilisation de cuir végétal (si cuir), et du papier recyclé. De plus, cette année, plusieurs types de bullet agendas sont proposés : à anneaux, avec jaquette réutilisable d’une année sur l’autre (une partie zéro déchet donc, avec le modèle « liseuse »). Bref, je ne lui trouve que des vertus ! Bon ok, si je devais émettre un tout petit reproche, ce serait que les pages sont pas assez épaisses pour utiliser des feutres, mais moi je n’en utilise pas donc ce n’est pas un souci 🙂

Boutique Etsy MyAgenda365

Agendas qui commencent en septembre ou en janvier

A partir de 14,90€ (recharges) ou 24,90€ (bullet agenda)

Le Carnet de projets de 23h59 Editions

Pour m’aider plus particulièrement sur mes projets, j’ai acheté le « carnet de projets » des Editions 23h59. J’en ai entendu parler il y a un moment, mais je ne l’ai acheté que récemment face à l’ampleur des projets dans lesquels j’ai choisi de me lancer (les 3 évoqués précédemment, ainsi que d’autres plus personnels que je garde pour moi) et parce que le prix m’a fait hésiter avant, alors que je n’avais pas vraiment de projet qui nécessite une organisation rigoureuse.

Ce carnet aide à organiser et à mener des projets sur une durée de 6 mois grâce à un calendrier perpétuel (sans date précise). Les premières pages, comme le bullet agenda, sont consacrées au développement personnel et à la vision à moyen et long-terme sur la vie (18 mois, 5 ans, 10 ans) que vous aimeriez mener et les projets que vous souhaitez réaliser. Ensuite, le carnet vous aide sur 6 mois concrètement, avec une première page où vous fixez les objectifs du mois, suivie des semainiers, puis de pages bilans pour faire un point sur les objectifs fixés et réalisés de chaque mois, ce qu’il faut changer/améliorer, ce qu’il faut arrêter, etc. Comme ça, ça peut paraître simple et ça l’est peut-être, mais il n’empêche qu’en faisant ça, pour la première fois depuis 4 mois (j’ai commencé à bosser sur 2 des projets dont j’ai parlé plus haut en avril-mai), j’ai les idées claires sur mes objectifs et tâches à réaliser, et j’ai atteint tous les objectifs fixés pour le mois d’août avant la fin du mois. Avant cela, je m’aidais simplement d’un carnet vierge, mais la projection sur plusieurs mois implique un travail d’introspection et aide vraiment à définir où on va, ce qu’on souhaite faire, et fixer des priorités.

Ce carnet est donc tout indiqué s’il y a des projets que vous aimeriez mener et/ou que vous essayez de porter depuis un moment mais qui n’avancent pas comme vous souhaiteriez. Ce peut être des projets plus « personnels » comme apprendre une nouvelle langue, passer le permis, organiser ses voyages, ou plus ambitieux comme une reconversion professionnelle, la construction d’une maison, etc.

Aussi, j’ai vu qu’un nouveau carnet allait sortir (et il m’intéresse fortement) : le « carnet pour entreprendre », utile pour tou.te.s ceux et celles qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat ! Je l’attends avec impatience, notamment pour l’activité de photographe mentionnée plus haut dans mes projets 🙂

Enfin, je termine sur le produit en soi. Le carnet est livré avec un mode d’emploi très précis qui aide à s’approprier le carnet et ses méthodes, et un marque-pages. Il est monochrome (encre bleu nuit), et le design est sobre et minimaliste, ce qui n’est pas pour me déplaire. Les pages sont épaisses et le carnet a une brochure suisse (pages brochées, et couverture qui s’ouvre complètement pour les laisser apparaître, et permettre une ouverture parfaitement à plat).

Je suis VRAIMENT satisfaite de ce carnet, que je teste donc depuis fin juillet et grâce auxquels j’ai réalisé tous mes objectifs d’août, et je vous le recommande donc si vous en avez les moyens 🙂

Site des Editions 23h59

Carnet de projets à 42€ – Duo de carnets à 70€

PS : Vous me demanderez peut-être pourquoi ces 2 carnets alors qu’ils ont l’air de servir à la même chose ? Eh bien tout simplement parce que j’ai souhaité garder le « carnet de projets » pour les projets comme son nom l’indique, et ne pas l’encombrer avec la vie quotidienne et autres menues choses (dans le bullet journal, on trouvera par exemple souvent « poster tel courrier », « répondre au SMS de untel », etc)

J’ai beaucoup parlé pour aujourd’hui, et j’espère ne pas vous avoir trop ennuyé ! J’espère que lorsque je continuerais à vous parler de mes projets et d’autre chose que le voyage, vous serez toujours au rendez-vous. En tout cas, j’ai trouvé que c’était l’occasion parfaite pour vous en faire part déjà 🙂

Et vous, qu’avez-vous prévu pour cette année ? Des projets, des résolutions ? Des envies ? 🙂

Bonne rentrée à tout.e.s, aux petits qui ont encore la chance d’aller à l’école (oups, ne me huez pas !) comme aux grands 🙂