Humeur

2016 en dix photos

Chaque chose a une fin, il en est de même pour cette année 2016. Il est désormais l’heure de dresser le bilan de cette année qui marque la genèse de ce blog, avec une rétrospective en photos, dont certaines que vous n’avez sûrement jamais vues par ici.

 

Un « il » dans ma vie

Après quelques déboires (amoureuses et administratives) fin 2015 et alors que je commençais l’année 2016 enfin heureuse, célibataire et entourée de mes amis les plus proches, l’amoureux est entré dans ma vie en février, même si je le connaissais depuis quelques mois déjà. Vous pourrez peut-être l’apercevoir par ici, mais on me dit dans l’oreillette que c’est déjà le cas si vous cherchez bien…

 

Ski à Val d’Isère

Ma première fois au ski remonte au 7 janvier 2015, une date facile à retenir puisque c’était mon anniversaire. Les premières sorties furent un peu laborieuses mais j’ai pris goût au ski (même si j’aimerais toujours m’essayer au snowboard). Malheureusement, la neige s’est fait plus que désirer en 2016. Mon niveau ne me permettant pas de skier n’importe où, j’ai fait très peu de sorties. Très peu voulant dire ici une seule et unique. C’est donc un week-end de mars qu’avec l’amoureux, une de mes meilleures amies ainsi que d’autres amis et nouvelles rencontres (dont Anna, une finlandaise très sympa avec qui j’ai gardé contact), nous avons été dire bonjour au manteau blanc des montagnes de Val d’Isère.

Je vous avoue qu’apprendre à skier à 20 ans et rarement pratiquer, c’est plutôt difficile et j’envie les enfants qui, comme la petite de la photo, ont la chance d’avoir des vacances au ski dès le plus jeune âge. Nul doute qu’elle fera partie des prochains qui me doubleront sur les pistes dans quelques années haha.

 

Escapade à Stockholm

Cette année, pas mal de mes amis sont partis étudier à l’étranger, que ce soit en Europe avec le programme Erasmus, ou ailleurs dans le monde. J’en ai donc profité en allant rendre visite à un ami à Stockholm au printemps, pendant les vacances de Pâques. C’est la première fois que je prenais l’avion pour une destination en Europe ! J’ai également découvert un bout de pays nordique, tellement différent de la France.

C’est à cette occasion que j’ai pris une photo qui m’a valu mon premier « Tu pourrais la faire encadrer ! » de la part de cet ami, lui aussi photographe. Elle n’est pas parfaite mais je la trouve assez étonnante : le reflet des deux hommes dans la vitrine, à droite, est plus net qu’ils ne le sont. Un peu comme si nous avions un univers parallèle.

In the streets of Stockholm

 

Vacances dans le Sud

Après les partiels de fin d’année, j’ai pris 10 jours de vacances avec l’amoureux. Nous avons pris la voiture et hop ! direction le Sud de la France, avec au programme les gorges du Verdon et les grandes villes du Sud (Aix, Nice, Marseille). C’était la première fois que j’allais dans le Sud et que je voyais la Méditerranée. J’avais hâte de découvrir les merveilles que je voyais depuis longtemps dans les documentaires, à savoir les gorges ainsi que les calanques de Cassis. Eh oui, grâce à mes amis de prépa j’avais déjà bien visité le « nord », en tout cas ce qui se trouve au nord de Paris (Normandie, Picardie, Nord et Pas-de-Calais). J’avais à présent envie de soleil, de bleu, de vert, d’étendue d’eau immense. Lorsque je regarde à nouveau les photos de ces vacances, je n’ai qu’une envie, c’est d’y retourner !

Le dernier jour, dans la calanque de Port-Miou dans je vous parlais ici sur le blog, avec l’amoureux, nous avons testé pour la première fois l’effet explozoom un peu par hasard. Le résultat est plutôt concluant quand on sait qu’on n’avait pas de trépied 🙂

Premier essai de l’effet explozoom

 

Passages express à Paris

A la fin de ces vacances, nous sommes restés quelques jours à Paris avant que je prenne l’avion pour rentrer à Tahiti. J’adore cette ville même si je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’en parler sur le blog. C’est la ville qui m’a accueillie et qui m’a vue grandir lors de mes premières années en France. Un lien intime s’est tissé entre cette jolie Paris et moi, et je me plais à saisir les instants de vie de ses habitants lorsque j’y vais. J’y suis certes beaucoup moins allée cette année, mais j’espère en avoir plus l’occasion en 2017, par exemple en trouvant un stage de fin d’études là-bas, qui sait ?

Scène de vie parisienne aux Tuileries

 

Lancement du blog

Un des événements marquants de cette année 2016 est sans nul doute la création de ce blog. Lancé le 15 juin 2016 avec un article sur l’escapade en Provence, dans le Sud, il est l’aboutissement de quelques mois de réflexion (« je me lance ou pas ? »). Certes, je n’avais pas encore réfléchi concrètement comment j’allais faire pour l’alimenter régulièrement, mais je voulais avant tout écrire, photographier et partager. Ce que je faisais déjà un peu sur Facebook en somme, mais cette plateforme ne correspondait plus à mes besoins. Ceux qui me connaissent bien ne furent pas vraiment étonnés que je choisisse de créer mon blog, et m’ont tous encouragés. J’en avais bien besoin car dans le milieu où j’étudie, en école d’ingénieurs, peu de gens connaissent le concept des blogs (autres que les blogs sur des sujets « sérieux ») et j’ai perçu beaucoup d’incompréhension et d’interrogation. Heureusement, ça a laissé place à beaucoup de mots gentils et admiratifs de la part de ceux qui ont fait l’effort de regarder ce que je faisais, et je les remercie tous.

J’espère que ce n’est que le début, et que j’aurai encore beaucoup à partager avec vous tous ! Merci d’être là et de me soutenir, c’est grâce à vous que j’avance et que ce blog vit.

La première photo postée sur ce blog, un jour d’été.

 

Retour aux sources

Cet été, je suis rentrée à Tahiti pour réaliser un stage de deux mois. L’occasion de revoir ma famille, de me ressourcer, de prendre quelques couleurs, de retrouver la cuisine polynésienne, et la liste est encore longue ! C’était surtout l’occasion de prendre encore beaucoup de photos des événements culturels qui ont lieu en juin et en juillet, et qui font vivre toute la Polynésie et ses touristes au rythme vibrant des to’ere et autres instruments traditionnels. En effet, c’est la période du Heiva, un festival traditionnel au cours duquel se déroulent des concours de sports traditionnels, notamment les courses de porteurs de fruits, à l’occasion du Heiva tu’aro maohi, des expositions/ventes et concours d’art traditionnel avec le Heiva rima’i, et enfin, le plus grand festival de chants et danses polynésiens.

J’ai également pu, le week-end, me balader dans quelques îles, comme Moorea, et passer des vacances à  Huahine.

Lancer de javelot à Tahiti lors du Heiva tu’aro maohi

 

Huahine à cheval

A Huahine, j’ai pu faire quelque chose que je voulais faire depuis longtemps déjà  : une balade à cheval. A chaque fois que j’allais visiter cette île, je voyais toujours des chevaux passer sur les plages, et je rêvais d’être à la place de leurs cavaliers. J’ai enfin pu réaliser ce rêve à la fin de mon stage, grâce à la Petite ferme de Huahine, et immortaliser cette randonnée équestre grâce à l’appareil photo waterproof de ma sœur ! Heureusement car l’une d’elle m’a permis de gagner un concours photo organisé par Liligo et de recevoir une drone gratuit 🙂 Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de le tester, mais ça ne saurait tarder. Il pourrait m’être utile de savoir piloter un drone avant d’en avoir un assez performant pour faire des photos et des vidéos plus tard.

Balade équestre à Maeva, Huahine. Photo primée par Liligo

 

Découverte de Bordeaux

Un autre grand événement de l’année est l’arrivée de ma sœur en France et plus exactement à Bordeaux. Quelle joie de savoir que je peux voir ma sœur plus souvent qu’avant, et qu’elle habite la ville la plus attractive d’après Lonely Planet, rien que ça ! Après un parcours du combattant pour trouver un appart, la voici installée et prête à me recevoir comme il faut pour toujours plus de rires et d’aventures 😉

Bordeaux et le monument des Girondins

 

Coup de coeur pour l’Atlantique

Bordeaux, c’est quand même le bon plan : c’est vraiment une jolie ville et elle est idéalement placée proche du bassin d’Arcachon et de l’Atlantique plus généralement. Nul doute que je profiterai d’avoir un pied-à-terre à Bordeaux pour visiter l’Ouest de la France qui, comme le Sud, était encore vierge de mes pas et mes photos. Je suis d’ailleurs tombée amoureuse de ses plages qui se déroulent sur des kilomètres le long de cet océan que je n’ai vu qu’une fois, en juillet 2012 à Pornic.

Fin de journée ensoleillée au Cap Ferret

 

Cohésion en montagne

Enfin, un des derniers événements marquants est le week-end de cohésion de mon asso à la montagne, dans le Valbonnais. Des paysages magnifiques s’offraient à nos yeux, un régal pour les photographes ! J’ai fait le plein de photos d’automne/hiver de montagnes, et vous avez été nombreux d’ailleurs à les aimer sur Instagram 🙂

 

En somme, cette année 2016, certes pas très joyeuse à l’échelle mondiale, a tout de même été synonyme de bonheur pour moi. J’ai pu m’épanouir, être plus entourée que je ne l’étais déjà et faire quelque chose qui me rend heureuse avec ce blog, et c’est en grande partie grâce à vous ! Je ne pensais pas qu’il était possible de faire des rencontres vraies et sincères grâce aux réseaux sociaux, et pourtant vous m’avez prouvé le contraire. J’ai rencontré des gens formidables et ai été sollicitée pour faire ce que j’aime : des photos. Que demander de mieux ? Que ça continue en 2017 ! 🙂

 

Merci d’être toujours plus nombreux à me suivre.

Belle et heureuse année 2017 à tous ✨

Je vous souhaite des rires et des petits bonheurs au quotidien, et de l’épanouissement et de l’aboutissement dans tout ce que vous entreprendrez !