Escapade, Polynésie, Tahiti et ses îles

Balade à cheval à Huahine

Comme vous devez le savoir si vous avez lu mon article précédent sur mes vacances à Huahine, avec ma soeur nous avons fait une balade à cheval. C’était vraiment une expérience hors du commun, et je suis contente d’avoir réussi à ramener « quelques » clichés pour vous la raconter.

L’an dernier, fin juillet 2015, nous étions allées à Huahine avec nos parents. Cette balade me faisait déjà envie mais lorsque nous avons appelé pour réserver (pour le jour même ou le lendemain), il n’y avait déjà plus de place. Il faut dire que nous n’avons pas été très prévoyants, mais qu’importe, ce n’était que partie remise. Cette année, lorsque l’agent de Air Tahiti nous a annoncé qu’il n’y avait plus de place pour Tikehau, notre première destination pour nos vacances à ma soeur et moi, nous avons finalement opté pour Huahine, une île que j’aime tout particulièrement (comme je le répète plusieurs fois dans l’article précédent). L’idée de la balade à cheval m’est donc revenue et j’ai décidé de prendre les devants cette fois-ci !

Nous partions le samedi matin, et pour être sûre d’avoir nos places le dimanche matin, j’ai envoyé un mail de réservation via le formulaire de contact du site internet de La Petite Ferme de Huahine. La réponse mit du temps à arriver mais c’était bon, nous allions enfin faire cette balade. C’est Eric, l’actuel propriétaire et gérant de La Petite Ferme, qui a répondu au téléphone. Il adapte le parcours de la balade en fonction de notre niveau en équitation. N’ayant fait que très rarement des balades à cheval, notre niveau est débutant. Malgré les recommandations de leur site internet, notamment sur la tenue adaptée, il nous conseille de ne pas nous embêter avec un pantalon car un ciel très dégagé est prévu pour le dimanche.

Le samedi, je me renseigne auprès de la réception de l’hôtel pour connaître l’emplacement exact de la Petite Ferme. Un peu étonnée, la réceptionniste m’indique le chemin. Elle pensait la Petite Ferme fermée. Elle est curieuse que j’aie pu réserver une balade et je lui dis que je la tiendrai au courant après celle-ci.

Dimanche matin, on se lève tôt pour prendre notre petit-déjeuner au bungalow (avec notamment un des délicieux jus de fruits locaux Rotui) avant de récupérer la voiture de location à 8h30, la balade à cheval étant prévue pour 9h30. Ce jour-là, j’ai troqué mon reflex pour l’appareil photo waterproof de ma soeur, un passage dans l’eau étant prévu !

Eric apprête quatre chevaux : Kopeka, Santal, Flamboyant et Sheitan. Kopeka et Santal, la mère et le fils, sont les deux chevaux nous étant destinés. Sheitan est la jument d’Eric, que Lauriane, sa femme , chevauchera ce jour-là, et Flamboyant, le plus agité, sera avec son propriétaire. Je choisis Kopeka, laissant Santal, apparemment un peu plus joueur, à ma soeur ! (la bonne excuse étant qu’elle est plus casse-cou que moi et qu’elle s’entendrait sûrement bien avec 😉 ). Pendant qu’Eric prépare les chevaux, les deux chiens, Roméo et Calina dorment paisiblement près des sabots.

DSCN2418-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2419-huahine-balade-cheval-2016

huahine-balade-cheval-1-DSCN2425-DSCN2423

DSCN2437-huahine-balade-cheval-2016

Enfin, c’est parti, on monte en selle ! On garde en tête la principale recommandation : « Ne les laissez surtout pas manger sur le chemin, sinon ils s’arrêteront tout le temps ! » Les premières minutes, les sensations sont assez nouvelles. Lorsque Kopeka baisse la tête pour manger (elle le faisait en attendant que tout le monde soit en selle), j’avais l’impression de perdre l’équilibre ! J’attends donc quelques temps avant de dégainer l’appareil photo. D’ailleurs, Eric m’a gentiment passé un collier de coquillage à accrocher à l’appareil pour éviter qu’il ne tombe. On prend le chemin inverse par lequel nous sommes arrivées en voiture avant de rejoindre la plage. C’est tellement magique ! Santal devait aimer particulièrement l’eau car il ne voulait pas suivre les autres chevaux mais plutôt longer l’eau de près. Les chiens sont toujours dans les parages, loin d’être impressionnés par ces bêtes dont les pattes font deux fois leur taille !

DSCN2440-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2444-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2448-huahine-balade-cheval-2016

Retour sur la terre pour faire demi-tour. On passe par une cocoteraie et nos chevaux en profitent pour arracher quelques palmes au passage. On prend le chemin inverse. Les habitants nous regardent passer, certains enfants accourent pour voir les bêtes de près. Au croisement avec la route bitumée, on tourne à droite, vers l’île, pour rejoindre le bras de mer.

DSCN2452-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2454-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2464-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2463-huahine-balade-cheval-2016

Au niveau du pont qui relie le motu Patiti à l’île (on ne peut pas le louper, me disait la réceptionniste de l’hôtel, et elle avait raison), on passe dans l’eau. Une nouvelle dose de magie. Les chiens se jettent à l’eau également. Les chevaux semblent apprécier et Santal (oui, encore lui !) n’hésite pas à s’asseoir dans l’eau à la plus grande surprise de ma soeur. Kopeka n’est pas en reste puisqu’elle s’arrête de nombreuses fois pour donner des coups de sabot dans l’eau et s’hydrater. Nos chaussures prennent l’eau, c’est rafraîchissant. Les paysages défilent, à la fois similaires mais différents. J’en profite pour donner beaucoup plus de boulot à l’appareil photo !

DSCN2465-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2469-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2477-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2483-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2488-huahine-balade-cheval-2016

huahine-balade-cheval-2-DSCN2487-DSCN2509

Cali’ et Roméo, fidèles suiveurs

DSCN2492-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2497-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2504-huahine-balade-cheval-2016

Des pêcheurs se rendent en pirogue aux parcs à poissons, juste de l’autre côté du pont.

DSCN2506-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2507-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2513-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2519-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2521-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2523-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2533-huahine-balade-cheval-2016

A gauche, les cocotiers de la Petite Ferme. On arrive bientôt au terme de la balade.


DSCN2539-huahine-balade-cheval-2016

Un jeune pêcheur, un filet sur l’épaule

DSCN2542-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2545-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2546-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2550-huahine-balade-cheval-2016

Une fois arrivés, on a un petit pincement au coeur car c’est déjà la fin, mais on garde en tête de très belles images et des souvenirs incroyables de cette matinée. On ne veut plus partir, on reste discuter avec Eric et Lauriane. Ils nous racontent un peu l’histoire de la Petite Ferme. C’est une véritable institution à Huahine, tout le monde la connaît là-bas. Elle existe depuis une trentaine d’année et a changé plusieurs fois de propriétaires. Aujourd’hui, Eric s’occupe d’une quinzaine de chevaux. Avec Lauriane, originaire d’Auvergne, ils sont partis quelques mois en France avant de rentrer la semaine qui a précédé notre balade. Les chevaux avaient été confiés au reste de l’équipe de la Petite Ferme, mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Eric doit reprendre le dressage des chevaux. Quoiqu’il en soit, ils sont bel et bien de retour, et accompagnés de Roméo et Cali’, ils reprennent les balades à cheval !

Que pensez-vous de ce genre d’excursion ? Nous, nous sommes vraiment très contentes d’avoir été leurs clientes. Si vous hésitez encore à faire ce type de balade, on vous rassure, tout s’est passé à merveille et nous avons pu découvrir Huahine d’une nouvelle façon 🙂

DSCN2558-huahine-balade-cheval-2016

Petit selfie avec ma soeur

DSCN2554-huahine-balade-cheval-2016

DSCN2564-huahine-balade-cheval-2016

Eric, actuel propriétaire de la Petite Ferme de Huahine, et sa femme Lauriane

Epinglez-moi sur Pinterest !

Une balade à cheval à Huahine en Polynésie française