Bonnes adresses, Lifestyle

Babillages #6

Bonjour bonjour ! Nous sommes déjà à la 2ème semaine de mai, mais ce n’est pas grave, voici quand même mes Babillages du mois d’avril ! Désolée de les publier aussi tard, mais j’ai eu un mois assez agité et peu de temps pour illustrer cet article avant.

 

Roomies, un burger sur-mesure à Châtelet

Vous connaissez mon addiction aux burgers, et dès que je suis arrivée à Paris en début de mois pour mon stage de fin d’études (je vous en parlais dans mes précédents Babillages), j’ai mangé… un burger ! Je tiens à dire que ce n’est pas moi qui en ai décidé ainsi, mais c’est un ami qui voulait goûter aux burgers de Roomies, une adresse située à deux pas du Forum des Halles, à Châtelet, même s’il est vrai que depuis, j’y suis retournée plusieurs fois.

Chez Roomies, c’est burger à la carte : vous le composez, avec 3 choix pour la base (hamburger, bacon burger ou veggie), le choix du fromage et le choix des légumes (sans restriction). Vous pouvez aussi opter pour le burger du moment si vous n’aimez pas avoir le choix (personnellement, ça m’arrive souvent). Le tout est servi avec une portion de frites ou une petite salade.

Verdict ? J’aime beaucoup ! Je vous recommande le veggie, bien qu’il ne tienne pas bien en main, et la fourme d’ambert pour le fromage. Comme je le dis souvent, ce qui fait un bon burger, ce n’est pas juste un bon pain et une bonne viande, mais c’est aussi et surtout le fromage 😉 Ici, il y a tous les bons basiques qu’il faut pour un bon burger et pour tous les goûts. Si vous voulez manger un bon burger, sur-mesure et sans trop dépenser, vous avez l’adresse qu’il vous faut.

Roomies

14, Rue du cygne
75001 Paris

Horaires : ouvert du lundi au samedi, midi (12h-14h30) et soir (19h30-22h30), et le dimanche midi

10-12€ pour un burger+frites

Plats tahitiens à Paris

Je continue dans ma lancée avec des plats… tahitiens ! A Paris comme dans plusieurs autres villes de France, il existe l’AEPF, l’Association des Etudiants de Polynésie Française. Certes, elle ne regroupe pas que des étudiants, mais elle permet aux Tahitiens de ne pas être trop dépaysés, notamment grâce aux ventes de plats qui ont lieu plusieurs fois dans l’année. Il y en avait eu une le 1er avril, mais j’arrivais juste après de Grenoble et je n’ai pas pu en profiter. Je n’ai pas manqué la dernière occasion de l’année scolaire en ce samedi 29 avril par contre ! L’Amoureux devait me rejoindre à Paris ce week-end là, et lorsque je lui ai proposé de goûter à des plats tahitiens, il a accepté avec plaisir.

Au programme : des nems, du poisson cru au lait de coco et du poulet fafa.

Le poisson cru au lait de coco est LE plat emblématique de Polynésie, et je dois avouer que ça me manque parfois, même si j’évite de manger du poisson en France. L’Amoureux n’aimant pas le poisson (c’est ce qu’il dit, mais je sais que tant qu’il n’en aura pas goûté à Tahiti, il ne sait pas ce qu’il dit 😝), il a préféré prendre le 2ème plat proposé, le poulet fafa. Le fafa est une sorte d’épinard, donc pas trop de surprise pour lui qui aime les légumes, à part peut-être la sauce au lait de coco qu’il a appréciée. Bon, évidemment, il a voulu goûter le poisson cru et à mon grand soulagement, il a aimé !

Pour ma part, j’ai vraiment aimé le poisson cru, il était si bon ! Et cela n’a rien à voir avec le fait que je suis en France et que je n’en ai pas mangé depuis 8 mois. Même si j’avais mangé le même à Tahiti, je l’aurais trouvé bon. Côté prix, c’était 10-12€ le plat, et ce sont des portions « tahitiennes », c’est-à-dire qu’on les termine difficilement en 1 fois sauf si on est un très gros mangeur (ou qu’on ne prend pas de nems). Le prix est donc relativement abordable, pour des produits qu’on trouve difficilement frais en France.

Vous êtes quelques uns à m’avoir dit vouloir goûter ces bonnes choses, mais l’AEPF (de Paris du moins) ne fait plus de vente avant l’année scolaire prochaine. Si ça vous dit, je pourrai vous prévenir les prochaines fois, histoire que vous goûtiez également ? 😊 Je sais que d’autres AEPF font aussi des ventes, mais je vous avoue cependant ne pas connaître toutes les dates à chaque fois. Si vous êtes intéresssés, je peux toutefois vous donner l’AEPF la plus proche de chez vous si vous me le demandez en commentaire.

Sac à dos photo

Ce mois-ci, j’ai investi dans un nouveau sac à dos photo. Certes, ça ne vous impacte pas directement, mais moi ça me change la vie. J’avais un petit sac à dos photo, mais je ne pouvais y mettre exclusivement que mon appareil, des objectifs et accessoires photos, 2-3 bricoles et c’est tout. Quand je partais quelque part, soit je le prenais, soit je devais mettre mon appareil dans un sac à dos lambda, pas du tout adapté et donc pas recommandé pour mon appareil, mais je n’avais pas le choix si je voulais prendre des affaires en plus. Avec les longs week-ends et l’été qui arrivaient, et donc les vadrouilles de quelques jours avec parfois un avion à prendre mais pas envie de payerun bagage en soute, j’ai décidé d’acheter un sac à dos plus adapté, avec de l’espace pour mon matériel photo, pour mon ordi et pour des affaires personnelles. Je peux vous dire que ce n’était pas facile d’en trouver qui me convenait ! Et puis je suis tombée sur ce sac à dos Manfrotto (une marque d’équipement photo), juste parfait. Je peux désormais faire le backpacker ! 😄

Je vous avoue que je redoutais ces moments où j’allais devoir tout porter sur mon dos, car j’ai quelques problèmes de santé et il m’arrive souvent désormais de ne plus pouvoir porter des charges lourdes. Il faut croire qu’en ce moment ça va, car j’ai porté mon sac tout le week-end à Prague, et je n’ai rien, quel soulagement 😊 Il est très pratique, confortable (seul le poids des affaires dedans peut épuiser le dos à la longue) et la taille parfaite pour passer en cabine dans tous les avions et pour contenir les affaires d’un week-end.

Voilà, c’était juste la petite nouvelle du mois plus orientée photo !

Début des vadrouilles avec Prague

Comme vous le savez sûrement, je suis en stage à Paris depuis début avril, et j’avais plutôt hâte car l’un des avantages de la capitale, c’est que tout est accessible rapidement en terme de voyage, en particulier en avion. Autant vous dire que pour mes petits pieds tous agités, le comble de la joie ! Et ça a démarré avec, outre les nombreux A/R entre Paris etGrenoble, avec un week-end express à Prague, en visite à une amie. J’y ai passé moins de 48h (44 pour être exacte), et pourtant on a réussi à parcourir Prague et ses alentours sans se presser. Voici une photo pour vous faire patienter en attendant mon article sur ce week-end au vert (car oui, on a fait pas mal de coins très arborés !)

Mon premier salaire

Premier mois de stage terminé, premier bulletin de salaire. Ca y est, la vie active est là, toute proche. Avec ses avantages et ses déconvenues. Joie de pouvoir payer un nouvel appareil photo avec mes propres moyens (oui, je n’ai jamais travaillé avant, à part en stage non rémunéré par ailleurs). Déception de voir plus de 15% de mon salaire partir en cotisations, nécessaire mais si frustrant. Joie des premiers RTT. Fatigue du soir après la journée de boulot.

Je ne souhaite pour l’heure pas m’étendre plus sur le sujet, c’étaient mes premières pérégrinations. Je ne sais pas si je parlerai de stage ou de ma vie pro plus tard par ici, je souhaite (encore) garder ce blog comme espace personnel, comme bulle d’air.

Récap d’avril

J’ai décidé de mettre en fin de mes Babillages un récap des articles du mois écoulé, histoire de faire le point pour vous et pour moi. Il vous suffit de cliquer sur les titres ou les images pour accéder aux articles correspondants. En plus, n’ayant pas de newsletter, je trouve que ça a toute son utilité par ici, vous n’êtes pas d’accord ? 😊

Si vous aimez un article, n’hésitez pas à mettre un « ❤️Like » en fin d’article, ça me ferait vraiment plaisir et ça me permet de produire du contenu de qualité avec vos retours.

En grande gourmande que je suis, j’aime particulièrement les brunches, ces grands repas mélangeant p’tit déj et déjeuner le week-end, et je me plais à noter les adresses dénichées par ci par là pour les essayer quand je trouve quelqu’un pour y aller avec moi. J’ai eu l’occasion d’en faire quelques uns pendant mes études à Grenoble et je vous livre ici ces adresses. Si vous habitez ou visitez Grenoble, que aimez les brunches ou voulez en essayer une fois, vous trouverez peut-être votre bonheur dans cet article !

Après près de 2 mois, voici enfin la vidéo de mon séjour à Budapest avec l’Amoureux. J’avais relativement peu de matière pour faire le montage, mais j’espère que le résultat vous plaira 🙂 Je vous expliquerai en détail ce qu’on a fait dans un prochain article avec des photos, mais en attendant, vous pouvez retrouver mes bonnes adresses à Budapest dans cet article.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire et à suivre ma chaîne YouTube !

Lorsque l’Amoureux m’a dit l’an dernier que l’Europe de l’Est l’attirait, je ne vous cache pas que je ne partageais pas ses envies. J’étais alors loin de m’imaginer que 6 mois plus tard, nous irions à Budapest, en Hongrie. Nous hésitions avec Lisbonne, et j’ai décidé de me laisser surprendre par cette région qui avait tant à offrir. Pari risqué, mais… pari tenu ! Voici le récit de notre petit séjour à Budapest en février dernier, en mode slow travel.

Voici toutes les infos pratiques pour voyager à Budapest d’après ma propre expérience là-bas (à retrouver dans mon carnet de route à Budapest), une destination très accessible et que je vous recommande pour des petites vacances ou un long week-end. Je vous parlerai également des lieux à visiter, même ceux que je n’ai pas pu voir.

Pas de film, de vidéo, de musique ou de série ce mois-ci, on va dire que je prends mes marques et que je découvre mon nouvel environnement. Ca viendra sûrement très prochainement. En attendant, je vous souhaite un joli mois de mai et des beaux jours au soleil 😊