Polynésie

La Polynésie pour vos vacances d’été

Novembre approche et même si les vacances d’été semblent si loin, il est temps de réserver ses vacances et de choisir une destination, surtout si on prévoit de partir à l’étranger. Je vais vous parler ici d’une destination qui me tient à coeur, puisque c’est mon pays d’origine et que j’y ai passé 17 ans de ma vie : la Polynésie française. Si vous prévoyez d’y aller un jour ou si vous rêvez de soleil, de sable chaud et de montagnes (eh oui, faut pas les oublier), cet article est fait pour vous !

 

Bien au-delà de l’image de carte postale que renvoie la Polynésie, elle jouit de beaucoup de spécificités qui en font une destination unique.

 

Un POM : Pays d’Outre-Mer

La Polynésie française est, comme son nom l’indique, un territoire français mais est également un pays à part entière : c’est un POM, un Pays d’Outre-Mer. Elle a donc un président, un gouvernement, un hymne et un drapeau.

drapeau-polynesie-francaise

Drapeau de Polynésie française

Tahiti & ses îles

Tahiti est l’île principale (je sais que beaucoup de monde l’ignore donc je le précise 🙂 ) et 117 autres îles complètent le territoire. Elles sont réparties en 5 archipels (représentés par les 5 bonhommes sur la pirogue du drapeau) : la Société, les Tuamotu, les Gambier, les Marquises et les Australes.

 

L’accueil

DSC_1035-coulisses-heiva-Vai-En-VadrouilleCe que retiennent en premier tous ceux qui visitent la Polynésie, c’est l’accueil de ses habitants. Dès l’arrivée, vous êtes accueillis comme des amis de longue date avec des colliers de fleurs et la musique. Les gens sont très souriants, et toujours prêts à vous aider même si vous êtes un parfait inconnu. Une chose qui choque les Métropolitains la première fois qu’ils posent les pieds à Tahiti, c’est que le vouvoiement n’existe quasiment pas. Tout le monde se tutoie (moi-même je tutoyais mes maîtres de stage). Je vous rassure tout de même, les personnels hôteliers sont tenus au vouvoiement.

 

La monnaie

La monnaie locale n’est pas l’euro comme dans certaines collectivités d’outre-mer, mais le franc pacifique (également appelé franc CFP et abrégé XPF). Il est aussi utilisé en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna. Son taux de change est fixe par rapport à l’euro : 1000 XFP = 8,38 €   et  1 € ≈ 120 XFP

J’ai pas mal de pièces et de billets en francs pacifiques chez moi à Grenoble, et lorsque mes amis les voient, ils sont très intrigués (« Non non, ce ne sont pas des billets de Monopoly ! »). Si vous aimez remplir votre portefeuille de monnaies du monde entier, c’est l’occasion de compléter votre collection.

 

La langue

Même si le français est LA langue officielle, le tahitien est également reconnu comme langue officielle sur ce territoire. Le parler courant est donc un mix du français avec beaucoup de mots issus du tahitien et de la culture américaine (les États-Unis étant plus proches et plus abordables pour les Polynésiens, leur influence est vraiment plus importante celle de la France métropolitaine). D’ailleurs, il est à noter que si vous êtes très à cheval sur les règles de grammaire et de conjugaison, et très attaché à la langue de Molière, il est possible que vous vous arrachiez les cheveux.

La chose la plus déroutante est toutefois l’accent : si vous n’êtes jamais sortis de la Métropole, il est assez difficile de vous le décrire… Ce que je peux vous dire, c’est que les Polynésiens parlent plutôt lentement (en français), avec des intonations presque chantantes,  et surtout, ils roulent les ‘r’, comme les Russes !

Enfin, et surtout : chez les Polynésiens, la plupart du langage est non verbal. Les gestes des mains, des sourcils et de la bouche en disent autant voire plus que les mots. Lorsque je suis arrivée en France pour mes études, j’ai eu pas mal de problèmes de communication pour cette raison !
Exemple : haussement des deux sourcils = acquiescement, haussement d’un seul sourcil = “j’ai pas compris”, froncement des sourcils = “hein ? de quoi tu parles ?”

 

Côté mer

Qui dit Polynésie dit évidemment plages, cocotiers, soleil, mer bleue, etc, et oui, c’est tout à fait ça. Si vous voulez lézarder au soleil toute la journée et faire glisser du sable chaud entre vos orteils, c’est l’endroit idéal. Mais la Polynésie, ce n’est pas seulement ça. Elle abrite en ses eaux l’un des sites de plongée les plus réputés au monde, à Rangiroa et Fakarava dans les Tuamotu. C’est d’ailleurs à Rangiroa qu’a été tourné le clip de la chanson Runnin’ de Naughty Boy ft. Beyoncé & Arrow Benjamin. Aussi, l’une des plus belles si ce n’est la plus belle vague du monde (c’est pas moi qui le dit, ce sont les surfeurs pro !) se trouve au sud de Tahiti : j’ai nommé la mythique vague de Teahupo’o. Je vous invite à suivre le compte Instagram de Tim McKenna, un photographe et vidéaste très réputé, pour en voir de belles images.

DSC_0288-huahine-2016

Vue depuis une plage de Huahine, proche du village de Fare

 

Côté montagne

Le plus haut point est le mont Orohena, à Tahiti, qui culmine à 2292m d’altitude. Ça peut évidemment paraître ridicule par rapport aux sommets des continents, mais il y a de très belles balades et randonnées à faire dans nos vallées. C’est vraiment un aspect que beaucoup de gens oublient et quand, à Grenoble, on me demande si la mer ne me manque pas trop, je réponds toujours : « Oh tu sais, tant qu’il y a des montagnes, ça me va, ça me rappelle un peu mon île ! »

Vous pouvez retrouver d’autres photos sur mon article sur un week-end à Moorea ou sur celui sur mes vacances à Huahine l’été dernier.

IMG_0599_moorea_2016

Le Belvédère de Moorea, point de départ de nombreuses randonnées.

 

La gastronomie

Petit aparté sur la cuisine locale, car c’est parfois un critère de choix dans les destinations.

Les plats traditionnels se composent de poisson, de porc, de poulet et de beaucoup de fruits et légumes locaux, dont vous pouvez en apercevoir certains dans mon article sur le marché de Papeete.

En Polynésie, vous dégusterez beaucoup de poissons et de fruits de mer. Pour ceux qui n’aiment pas le poisson… je pense que cette excuse n’est pas valable tant que vous n’avez pas goûté aux poissons du Pacifique ! D’un parce que la fraîcheur est garantie (dans le cas contraire, le bouche-à-oreille empêche d’avoir une activité pérenne dans la vente de poisson) et de deux, parce que les espèces ne sont pas du tout les mêmes que sur les continents. Là, vous aurez le choix entre les poissons du lagon et les poissons du large, plus gras et aux goût plus prononcé. Chaque espèce à un goût reconnaissable.Que ce soit cru, cuit au citron, cuit au four, en papillote ou en mi-froid, vous en aurez sous toutes les formes. Les fruits de mer et le poisson sont le pain quotidien si vous vous rendez sur des atolls (aux Tuamotu).

Il est important de noter aussi la place que tient la cuisine chinoise. En effet, une importante communauté chinoise est installée en Polynésie depuis des générations et son héritage le plus important est sa cuisine. Quasiment tous les restaurants (au moins à Tahiti) proposent des plats polynésiens et chinois. Evidemment, ceux-ci ont été adaptés au palais du Polynésien et sont très différents de ceux qu’on trouve en France.

J’allais oublier les roulottes, on en trouve vraiment partout ! Ces marchands ambulants proposent les plats les plus basiques qu’on trouve en Polynésie, des crêpes ou encore des burgers.

Enfin, si vous adorez les fruits tropicaux ou que vous rêvez d’en goûter (petit clin d’oeil à une amie qui n’avait jamais mangé de papaye jusqu’à l’été dernier), c’est l’occasion d’en profiter ! Beaucoup moins chers qu’en Métropole et surtout plus juteux et plus goûteux, certains comptent parmi les meilleurs au monde (je pense notamment à l’ananas, une spécialité de l’île de Moorea).

 

DSC_0074_marche_papeete_2016

Les étals de poisson du marché donnent envie, non ? 🙂

dsc_0312_roulotte_vaiete_2016

Une des nombreuses roulottes de la place Vaiete, à Papeete, bien avant l’affluence

La culture

Enfin, je terminerai cet article par un point qui me semble très important voire essentiel : les traditions et la culture locale. C’est à mon sens ce qui fait de la Polynésie une destination vraiment unique. Les Polynésiens sont attachés à leurs racines et à leur culture, en particulier leurs danses. D’ailleurs, en juillet a lieu le plus grand festival de chants et danses polynésiens du monde. Ce festival, le Heiva i Tahiti, existe depuis 1881 et rassemble chaque année des dizaines de troupes venues montrer le travail de plusieurs mois d’entraînement. Ces spectacles n’ont rien à voir avec ceux proposés par les hôtels, et je recommande vivement la période estivale pour vous rendre en Polynésie pour voir ça de vos propres yeux. Peu de photographes y sont autorisés et c’est pourquoi je ne peux pas vous montrer d’images, mais seulement vous inciter très fortement à y aller 😇

 

J’espère que ce petit aperçu vous aura donné envie de vous rendre un jour en Polynésie. Si tel est le cas,  je ferai d’autres articles sur cette destination (par exemple, à quelle période y aller, que faire, les précautions à prendre, etc). N’hésitez pas à me dire en commentaire les points que vous souhaiteriez me voir développer.

Je vous souhaite une agréable semaine.