Escapade, Grenoble

La Coupe Icare, un rendez-vous isérois incontournable

Après une absence plutôt longue sur le blog, je suis de retour pour, encore une fois, une petite dose de dépaysement. Aujourd’hui, retour sur la Coupe Icare, dont la dernière édition a eu lieu il y a déjà presque un mois.

Plus grand rassemblement de vol libre au monde (parapente, deltaplane, homme volant, etc), la Coupe Icare rassemble chaque année des milliers de personnes, averties ou non, venues admirer pour la plupart les démonstrations. Arrivée à Grenoble il y a deux ans, j’ai découvert cet événement incontournable du paysage isérois.

La Coupe Icare est organisée vers la deuxième quinzaine de septembre, sur plusieurs jours. En 2014, je n’ai pas pu y aller car ça tombait en pleine période d’intégration dans ma nouvelle école. Je m’y suis rendue pour la première fois l’an dernier, une journée entière. Des navettes se rendent directement sur le lieu d’atterrissage depuis Grenoble, pour seulement 2€ A/R, ce qui rend l’accès très pratique et abordable.

Cette année, j’y suis allée avec ma soeur et ma mère qui me rendaient pour la première fois visite à Grenoble, ainsi que mon copain. Je me disais que ce serait vraiment un événement qu’elles devaient voir si les dates concordaient. Nous voulions tous voir les montgolfières (que je n’ai pas pu voir l’an dernier) qui n’étaient visibles que le matin avant 9h et le soir après 18h. Bon, le dimanche matin avant 9h, ça semblait tendu, donc on a préféré nous y rendre vers la fin de journée. Pas de chance pour nous, les conditions météorologiques n’étaient pas idéales et nous n’avons finalement pas vu ce pour quoi nous étions venus. On a toutefois eu l’énorme surprise d’assister au show de l’homme volant, une première à la Coupe Icare ! Sa combinaison supporte quatre réacteurs d’avion, ce qui lui permet des pointes à presque 380 km/h, rien que ça ! C’était vraiment impressionnant. Je n’arrive même pas à m’imaginer les sensations que ça doit faire de voler, et à cette vitesse, et en plus sans être protégé comme on l’est dans un avion…

Vous l’aurez peut-être compris, j’y suis allée surtout pour passer un bon moment avec mes proches, ce qui fait que finalement, je n’ai pas sorti l’appareil photo. Je vous laisse donc apprécier tout de même l’événement et l’environnement isérois grâce à des photos prises en 2015, lors de ma découverte de cet événement !

 

Lumbin

La navette partant de Grenoble dépose les passagers à Lumbin où se trouve la zone d’atterrissage. Une vue imprenable sur la chaîne montagneuse fait monter l’excitation. A cette heure-là, seuls les parapentes dansaient au-dessus de nos têtes.

dsc_0067_isere_coupe_icare_2015

dsc_0125_isere_coupe_icare_2015

coupe-icare-2015-1

Version 2

dsc_0130_isere_coupe_icare_2015

Version 2

dsc_0141_isere_coupe_icare_2015

coupe-icare-2015-2

dsc_0195_isere_coupe_icare_2015

dsc_0204_isere_coupe_icare_2015

Saint-Hilaire-du-Touvet

L’après-midi, direction la piste de décollage à Saint-Hilaire-du-Touvet. Après une demi-heure de navette et quelques (grosses) frayeurs dans les virages, on arrive en haut et il y a encore plus de monde qu’en bas. Je me fraie un chemin pour tenter d’y voir quelque chose, et la vue ne m’a pas déçue.

La préparation des parapentistes étaient fastidieuses car ils étaient plusieurs à vouloir s’élancer, mais la place était limitée. Dès que les conditions le permettaient, ils dévalaient la pente et leur voile faisait le reste. Je pense que beaucoup d’entre nous étaient là pour vivre par procuration ce que ça fait que de voler.

dsc_0231_isere_coupe_icare_2015

dsc_0272_isere_coupe_icare_2015

dsc_0250_isere_coupe_icare_2015

Version 2

coupe-icare-2015-3

dsc_0289_isere_coupe_icare_2015

dsc_0315_isere_coupe_icare_2015

coupe-icare-2015-5

dsc_0358_isere_coupe_icare_2015

dsc_0364_isere_coupe_icare_2015

dsc_0375_isere_coupe_icare_2015

coupe-icare-2015-6

dsc_0415_isere_coupe_icare_2015

Version 2

coupe-icare-2015-7

En fin de journée, un concours de déguisement animait Saint Hilaire. Pour rester dans le thème du vol, la plupart des déguisements représentaient des dragons. C’était assez marrant et j’imaginais tout le boulot fourni pour créer de tels costumes !

dsc_0471_isere_coupe_icare_2015

coupe-icare-2015-8

dsc_0497_isere_coupe_icare_2015

dsc_0500_isere_coupe_icare_2015

dsc_0507_isere_coupe_icare_2015

dsc_0518_isere_coupe_icare_2015

La Coupe Icare est un événement unique en son genre en France et rassemble énormément de monde. Très convivial, il convient à tous âges. Seule la pluie m’a empêchée d’y rester plus longtemps, et c’était avec hâte que j’attendais l’édition 2016. L’an prochain, j’essaierai d’être à l’heure pour capturer les montgolfières !

Grenoble bénéficie d’un environnement vraiment hors du commun pour les événements outdoor et qui conviennent à un public très large. Et vous, quels sont les points forts de votre ville et les événements qui l’animent ?

Sur ce, je vous souhaite une bonne fin de semaine 🙂