Polynésie, Tahiti et ses îles, Week-end

Un week-end à Moorea

Comme l’indique le titre, j’ai passé un week-end à Moorea en famille. Aussi surnommée “l’île sauvage”, Moorea est très dépaysante bien qu’elle ne soit qu’à 17 km de Tahiti. Entre mer et montagne, les paysages et les plaisirs sont variés. Embarquement immédiat pour l’île des ananas !

Samedi matin, 9h. Nous partons pour la gare maritime pour un départ prévu à 9h45. Nous embarquerons à bord de l’Aremiti ferry, deuxième du nom. La gare maritime date d’il y a à peine quelques années et accueille maintenant l’Aremiti ferry 2, l’Aremiti V et le Terevau.

Note: Pour le ferry, comptez 1900 F l’A/R adulte, soit environ 16€, et 1000 F pour les scolaires et étudiants, soit environ 8,40€ (1€ = 119,33 F, franc pacifique). Le trajet dure entre 30 et 45 min suivant la navette. En avion, vous rejoignez Moorea en moins de 10 min.

IMG_0001_moorea_2016

IMG_0036_moorea_2016

Le voyage commence dès que le ferry quitte le quai. Il fait beau, on profite du pont supérieur pour voir Papeete et les montagnes de Tahiti défiler sous nos yeux.

IMG_0067_moorea_2016

IMG_0076_moorea_2016

IMG_0090_moorea_2016

Depuis le port de Papeete, on aperçoit aisément Moorea par beau temps.

IMG_0133_moorea_2016

IMG_0163_moorea_2016

IMG_0168_moorea_2016

IMG_0182_moorea_2016

Lorsqu’on commence à distinguer les maisons de Moorea, on sait que l’arrivée est proche.

IMG_0208_moorea_2016

On commence également à apercevoir une fine bande de lagon bleu turquoise… On a hâte !

IMG_0213_moorea_2016

IMG_0224_moorea_2016

IMG_0234_moorea_2016

IMG_0241_moorea_2016

IMG_0256_moorea_2016

On descend du bateau, on saute dans la voiture, et c’est parti ! En sortant du port, on part vers la droite, vers les baies. Premier arrêt, le point de vue au dessus de l’hôtel 5* Sofitel Moorea Ia Ora. C’est l’endroit d’où on voit le mieux Tahiti, ici vêtue d’une coiffe nuageuse.

IMG_0275_moorea_2016

IMG_0276_moorea_2016

Pour ceux qui rêvent de se baigner des ces eaux turquoises mais qui n’ont pas les moyens de se payer un hôtel de cette gamme, pas de panique ! La plage publique de Temae permet d’exaucer vos voeux. De plus, à seulement 3 km du port de Vaiare, vous pouvez vous y rendre même à pied pour bronzer une journée, les pieds en éventail, et vous baigner.

IMG_0315_moorea_2016

Vue depuis la plage de Temae, avec Tahiti à gauche et Moorea à droite.

On continue le tour de Moorea. Proche de Temae et de l’aéroport, vous trouverez un golf à 18 trous. Viennent ensuite les deux baies de Moorea, d’abord la baie de Paopao, aussi appelée la baie de Cook (car c’est par ici que le fameux explorateur anglais serait arrivé), puis la baie d’Opunohu (opu : ventre, nohu : poisson-pierre).

Le ciel se couvre. On assiste alors à un tout autre spectacle que lors de l’arrivée sur l’île. On se sent minuscules devant les montagnes qui dominent la baie, où on peut par endroits observer des plantations d’ananas.

IMG_0330_moorea_2016

Les observateurs remarqueront que depuis cette baie, on peut apercevoir la montagne représentée sur la monnaie locale: le mont Mouaroa (en arrière plan sur l’image ci-dessous).

IMG_0333_moorea_2016

De nombreux bateaux jettent l’ancre dans la baie d’Opunohu.

IMG_0339_moorea_2016

On s’arrête pique-niquer sur la plage de sable blanc. De grosses bourrasques de vent nous font alors comprendre que ce jour-là, on ne se baignera pas. Qu’à cela ne tienne, nous avions prévu de faire de l’accrobranche.

IMG_0341_moorea_2016

Après les baies, j’aime m’arrêter un instant à Papetoai où le premier temple construit lors de l’arrivée des missionnaires ne passe pas inaperçu. Bien que peu visible depuis la route principale, ce temple octogonal est remarquable depuis la mer à cause de sa couleur vive orangée.

IMG_0352_moorea_2016

En bord de route, on croise parfois des vendeurs de fruits. Ananas, bananes, mangues, pamplemousses, coco glacé (à boire), papayes… Vous retrouverez les fruits de saison. De quoi faire un bon petit-déjeuner équilibré et pas cher !

IMG_0387_moorea_2016

IMG_0394_moorea_2016

Le nouvel accrobranche de Moorea, également le premier de Polynésie, a ouvert au début du mois de juillet. Le “réservation conseillée” sur les réseaux sociaux nous a poussé à appeler avant d’y aller. “C’est complet !” Tant pis, on revoit nos plans. On s’accorde une petite sieste, avant d’aller se balader à l’hôtel Intercontinental, qui abrite un centre de dauphins et une clinique pour tortues. D’ici aussi, une belle vue sur les montagnes de l’île. On observe les dernières danses des rayons du soleil avant de rentrer.

IMG_0420_moorea_2016

IMG_0470_moorea_2016

IMG_0468_moorea_2016

Le lendemain matin, je me suis réveillée assez tôt. J’en ai donc profiter pour sortir voir le paysage à l’aube. Heureusement, pas de vent. Cela laisse présager une journée de baignade ! Cependant, le ciel est couvert et l’eau n’est pas très chaude, même à 10h. On fait trempette, ma soeur me propose une énigme (toujours pas résolue d’ailleurs) puis on va déjeuner.

IMG_0496_moorea_2016

IMG_0510_moorea_2016

Un petit tour au Dolphin’s center de l’Intercontinental après le déjeuner pour espérer mieux voir les dauphins que la veille. Ils étaient en train de s’amuser, faisant les figures que l’on voit habituellement lors des démonstrations, alors qu’il n’y avait aucun moniteur dans les parages. Par chance, nous sommes arrivés au moment de leur déjeuner. L’un d’eux a fait un saut avant d’être nourri.

IMG_0548_moorea_2016

Direction la montagne après ce spectacle ! On se dirige vers le belvédère. Il est accessible depuis les deux baies. On y va depuis la baie d’Opunohu. Ici encore, de nouveaux paysages viennent ravir les passants. On retrouve le mont Mouaroa, celui qu’on retrouve sur les pièces de monnaie.

IMG_0571_moorea_2016

IMG_0573_moorea_2016

IMG_0576_moorea_2016

IMG_0605_moorea_2016

Enfin, le belvédère offre une vue sur le mont Rotui, qui a donné son nom à la fameuse marque locale de jus de fruits, qui fait entre autres l’un voire LE meilleur jus d’ananas au monde ! (on est chauvin ou on ne l’est pas 😉 ). Ici donc, à gauche, la baie d’Opunohu, et à droite, la baie de Cook.

IMG_0599_moorea_2016

On redescend vers la baie de Cook en empruntant la route des ananas. En effet, elle donne accès à une foultitude de champs d’ananas. La terre rouge, riche en fer, est propice à la plantation de ce fruit, qui est donc une spécialité de l’île.

IMG_0608_moorea_2016

Enfin, on se dirige vers le bateau pour rentrer.

Cette escapade à Moorea a duré à peine 36h. Cela paraît peu mais ça suffit à recharger les batteries et à voir du paysage ! Je viens de me rendre compte de la diversité des paysages que peut offrir Moorea. On oublie bien souvent que la Polynésie est aussi constituée d’îles hautes et les montagnes, bien que pas très hautes en comparaison d’autres pays, ont beaucoup de charme. Et vous, êtes-vous surpris par certains paysages que je vous ai montrés ?

Je vous souhaite une douce semaine.